Le Reiki existai-il avant Usui Sensei ? Et bien OUI  C’est ce  que j’ai découvert en lisant cet article. Je vous le partage en espérant que cette vérité puisse éclairer notre pratique !

Je remercie Yohann GERVAIS pour sa traduction.

Ce texte est la traduction d’un article paru dans l’édition de décembre 2013 du Reiki Online Newsletter de William Lee Rand  Il s’agit d’une partie d’une série d’articles basés sur des méthodes de recherches historique décrites dans l’article « Une histoire du Reiki basée sur des faits » paru en octobre 2013 dans la Reiki Online newsletter et dans la parution automne 2013 du Reiki News Magazine. Le but de ces articles est de démystifier l’Histoire et la pratique du Reiki dans le monde occidental. Il est important que la compréhension du Reiki soit basée sur des faits vérifiés afin que ça vraie nature puisse être comprise, appréciée et pratiquée.

 

Le Reiki existait-il avant USUI sensei ?

 

Beaucoup, dans la communauté Reiki, pensent que le Reiki est une chose que le maître Usui a développée et que ce mot devrait être uniquement appliqué à son système de guérison. Mais même une étude superficielle des faits historiques révèle que le mot Reiki était présent dans la langue japonaise bien avant que le maître Usui s’en empare. De plus, d’autres systèmes de guérison existaient avant que le Reiki Usui se développe, et utilisaient le nom Reiki et/ou utilisaient l’énergie Reiki. Clairement, le Reiki est un nom qui n’est pas exclusif au Reiki Usui et peut être appliqué à n’importe quel style de guérison qui utilise l’énergie Reiki.

Il est dommage que dans la forme occidentale du Reiki, de nombreuses idées non vérifiées aient été incluses dans son apprentissage et se soient révélées fausses par la suite. Par exemple, l’histoire du Reiki Usui racontée à l’origine en Occident a montré au travers d’une étude factuelle qu’elle contenait beaucoup d’exagérations et d’idées fausses.

Ceux qui aiment le Reiki et qui ont du respect pour maître Usui et sa méthode de guérison voudront connaître et perpétuer les faits basés sur des preuves historiques plutôt que de continuer à s’accrocher à des croyances invérifiables. Dans ce but, il est nécessaire d’avoir une humilité, une discipline et un esprit critique assez ouvert pour se débarrasser de ces croyances, afin d’accepter une information vérifiée et de qualité. Après tout, si un maître Reiki veut apporter un service qui fait sens à ses étudiants, il est important d’utiliser des faits vérifiés. Heureusement, beaucoup reconnaissent la valeur de cette approche critique et l’appliquent dans leur pratique et leur enseignement du Reiki. En ce sens, une plus grande harmonie se répandra dans la communauté Reiki si chaque enseignant et chaque école base sa compréhension du Reiki sur des idées que tout le monde peut vérifier. Ce niveau d’approche aide aussi à aligner le Reiki sur les standards professionnels, ce qui le rend plus acceptable par la société, incluant les communautés scientifiques et médicales.

INVITATION AU BONHEUR

REIKI

 

Histoire de la langue japonaise

Les Japonais n’avaient pas de langue écrite avant le VIIème siècle, époque où l’écriture se généralisa1. Leur système d’écriture s’est basé sur les idéogrammes Chinois. Ce système de caractères chinois a été développé autour de 1200 av. J.-C. et a été standardisé durant la dynastie Han (206 av. J.-C. – 220) aboutissant aux hanzi, ou kanji comme ils sont appelés en japonais. De ce fait, beaucoup de concepts japonais et chinois s’écrivent en utilisant les mêmes caractères, rendant possible pour les Japonais de comprendre l’écriture chinoise et vice versa. Les idéogrammes hanzi pour Rei et Ki ont été introduits au Japon à cette époque. En Chinois, ces idéogrammes se prononcent respectivement Ling et Qi, et ont des significations similaires en japonais. Ceci nous indique que la racine du concept du Reiki a plusieurs milliers d’années2.

On ne sait pas exactement quand Rei et Ki ont été réunis pour former un mot ; des études plus poussées sont nécessaires pour déterminer une date et comment il était utilisé. Mais l’acceptation courante est que ce fut quelque temps après que l’écriture japonaise se développe, et avant qu’il soit utilisé par Maître Usui.

Ce qui suit est une définition pour chacun des kanji du Reiki proposée par Hiroshi Doi, fondateur du Japanese Gendai Reiki Ho et membre de l’Usui Reiki Ryoho Gakkai :

Le kanji Rei comporte 3 parties : un , trois et un .

1. ame (pluie), est une bénédiction du Grand Univers. Elle s’écoule du ciel, permettant aux êtres vivants de grandir sur terre. Elle soigne et nettoie toutes choses.

2. Trois carrés (à l’origine des cercles) représentent les trois éléments de l’être humain : corps, esprit et âme.

3. signifie (miko) le médium qui canalise la volonté de Dieu et dont sa mission est de connecter le paradis et la Terre.

Ainsi, la signification originelle de est l’unité du Grand Univers avec l’être humain.

Le Kanji ki est divisé en 2 parties.

1. qui serait formé à partir de la forme de la vapeur ou d’un nuage.

2. L’autre partie, , lisez kome, signifie une nourriture de base comme le riz.

représente l’énergie de la vapeur d’eau bouillante qui pousse le lourd couvercle de la casserole de riz sur le feu.

Les anciens Chinois reconnaissent la respiration humaine, le vent (respiration de la nature), le brouillard, les nuages et la vapeur comme .

Ils pensent que :

      1. est une matière gazeuse en perpétuel changement, dans l’ubiquité, et qui s’écoule partout dans l’Univers, incluant le corps de l’Homme.

      2. est l’essence primaire de toute chose dans l’Univers ainsi que la source de la force vitale et des énergies qui créent nos fonctions physiques et mentales.

Par conséquent, Reiki est l’énergie de vie guidée par l’Univers (l’Etre Universel de Sagesse et d’Amour) et peut être canalisée par ceux qui ont reçu cette capacité spéciale.

Dans un email que j’ai reçu le 29 septembre 2013, Maître Doi a dit qu’il avait été conseiller honoraire pour la Global Holistic Healing Association au Japon, une organisation qui a pratiqué le Reiki Usui.

Katsuyuki Takashashi était un membre actif qui a écrit une lettre intitulée Holistic Healing (guérison holistique). Dans la newsletter de l’édition de février 2003, il ajouta une note à propos de Mataji Kawakami, qui était un Ryojutsu-ka (thérapeute) et président de la Trinity Research.

Kawakami fonda une pratique de guérison qu’il appela 霊気療 Reiki Ryoho en 1914. Son terme Reiki Ryoho a été reconnu par les experts médicaux et enseignants de l’époque, et il écrivit un livre intitulé Reiki Ryoho to Sono Koka, 霊気療法とその効, Reiki Ryoho et ses effets, publié en 1919.

Selon Maître Doi et Toshitaka Mochizuki, un autre maître Reiki japonais reconnu et auteur, il y avait plusieurs méthodes de guérison Reiki pratiquées au Japon antérieurement au Reiki Usui Ryoho. Elles incluaient : 霊感透熱療 Reikan Tonetsu Ryoho créé par Reikaku Ishinuki, 洗心流霊気療 Senshin-ryu Reiki Ryoho créé par Kogetsu Matsubara et 生道霊掌術 Seido Reisho-jutsu créé par Reisen Oyama.3

Aussi, il est important de noter que Maître Usui n’a pas appelé son système de guérison Reiki, il l’a nommé Shin-shin Kai-Zen Usui Reiki Ryoho (la méthode de soins Usui Reiki pour le développement du corps et de l’esprit) ou, dans sa version courte, Usui Reiki Ryoho. Ceci indique que Maître Usui comprit que ce qu’il développa était son propre style de guérison Reiki, et pas le seul et unique style.

Donc, à partir de ces informations, nous pouvons voir que le Reiki n’est pas un nom qui s’applique seulement au système développé par Maître Usui, mais peut être utilisé par n’importe quelle technique de guérison qui utilise l’énergie Reiki.

www.invitation-au-bonheur.com

Mataji Kawakami

Définition de l’énergie Reiki

Alors, qu’est-ce que l’énergie Reiki et comment pouvons-nous la reconnaître ? Dans l’Esprit du Reiki, un livre publié en 2001 que j’ai écrit avec Arjava Petter et Walter Lubeck, il y a une définition du Reiki à la page 22. Elle explique que le Reiki est une énergie de guérison qui remplie les critères suivants :

1. La capacité de pratiquer le Reiki vient du fait d’avoir reçu une syntonie (harmonisation), plutôt que du développement d’une capacité au fil du temps par la pratique de la méditation ou d’autres exercices.

2. Toutes les pratiques Reiki font partie d’une lignée, signifiant que la technique a été transmise d’enseignant à étudiant via un processus d’harmonisation, à commencer par [le fondateur de la technique.]

3. Le Reiki ne requiert pas qu’une personne guide l’énergie par l’esprit, car elle est guidée par le pouvoir supérieur qui sait de quelle vibration ou combinaison de vibrations [le patient a besoin].

4. Le Reiki ne blesse pas.4

J’espère que cela vous a apporté une meilleure compréhension et appréciation du Reiki. Je vous encourage à utiliser le Reiki plus fréquemment afin de vous apporter joie et guérison ainsi qu’à ceux qui viennent vers vous pour de l’aide. Puissiez-vous être bénis par l’amour et la sagesse de l’Univers.

William LEE RAND

1 Bjarke Frellesvig, Histoire de la langue Japonaise (Cambridge, UK : Cambridge University Press, 2010) 12.2 Noriko Kurosawa Williams, The Key to Kanji, A Visual History of 1100 Characters (Boston, MA: Cheng & Tsui Company, Inc, 2010) 1; P. G. O’Neill, Essential Kanji (New York: Weatherhill, Inc, 1973) 44, 189.3 Email reçu le 10 Novembre 2013 de Maître Doi par son interprètre, Fumi Koji ; Toshitaka Mochitzuki, Iyashi No Te (Healing Hands), (Tokyo, Japon : Tama Shuppan, 1995).4 Walter Lubeck, Frank Arjava Petter, et William Rand, The Spirit of Reiki (Twin Lakes, WI: Lotus Press, 2001) 22.

 

Connaissiez vous cette version ?  Quelles sont vos réactions ? Laissez moi votre commentaire, c’est toujours un plaisir d’échanger avec vous ! ! !