“Vous surprenez-vous à vous sentir irrité ou même en colère toujours envers les mêmes personnes, d’avoir fait encore le même genre de choses, encore et encore ? Est-ce que ces sentiments négatifs continuent de réapparaître envers un parent contrôlant, une amie aux mœurs trop libres, un collègue fainéant, un beau-frère aux mauvaises manières, ou même envers un ami dont la beauté physique est largement admirée ? Peut-être est-ce parce que ces caractéristiques sont précisément celles que nous craignons – ou que nous envions – donc nous nous les sommes cachées de nous-même ! Elles deviennent nos ‘’ombres”. Et de  plus, en vue de dominer nos propres défauts et nous faire nous sentir nous-même plus louable, nous les projetons à maintes reprises sur les autres. Même nous, pratiquants Reiki, qui avons entouré nos vies et nous-même de soin, de guérison, sommes la proie d’une telle humanité. J’ai utilisé le travail sur  notre part d’ombre dans mes cours de maître Reiki pour aider de manière effective les étudiants à identifier et embrasser leurs ombres. Le Reiki peut nous aider à découvrir et intégrer tous les composants qui font partie de qui nous sommes – ceux que nous jugeons ”positifs” comme ceux que nous décrétons ”négatifs” – dans un plus grand tout, plus complet. Découvrir et intégrer notre ombre ouvre la voie pour apprécier de saines relations, expérimenter le vrai bonheur et vivre une vie pleine.”

 

Quelle est cette “part d’ombre”? 

 

 

Le psychiatre suisse Carl Gustav Jung définit l’Ombre de la manière suivante :

” L’ombre est quelque chose d’inférieur, de primitif, d’inadapté et de malencontreux, mais non d’absolument mauvais. » « Il n’y a pas de lumière sans ombre et pas de totalité psychique sans imperfection. La vie nécessite pour son épanouissement non pas de la perfection mais de la plénitude. Sans imperfection, il n’y a ni progression, ni ascension.” Wikipedia

Carl Gustav Jung

Carl Gustav Jung

 

“L’ombre se crée lorsque nous rejetons des facettes de notre personnalité comme étant mauvaises, honteuses, ignorantes ou simplement non-conformes. Nous ne commençons pas nos vie avec une ombre ; nous ne nous jugeons pas quand nous sommes de simples bébés. Beaucoup, si ce n’est la plupart de ces sentiments, ont été supprimés durant notre jeunesse. Tout traumatisme, tout événement douloureux, tout bouleversement dans nos vies nourrissent l’ombre. On nous a enseigné que la colère était mal, que pleurer était faiblesse ; peut-être que le façon dont nous regardions et dont nous agissions était honteuse. Nous étions proscrits si nous étions différents. Alors chaque rejet, humiliation, faute ou faux pas basé sur un mauvais jugement, chacun de nos mensonges ou ceux des autres, se sont accumulés à cet endroit, profond et secret, qui est notre part d’ombre. Tout ce que l’on nous a dit de faire ou de ne pas faire, d’être ou de ne pas être, que cela vienne de nous ou des autres, nous confirme dans l’idée que « Je suis mauvais si je le refais encore ». En conséquence, nous ne sommes plus libre d’être ce que nous sommes réellement.”

 

Reconnaître sa part d’ombre chez l’autre.

 

“Mais ça ne s’arrête même pas là. Plutôt que de reconnaître ces qualités rejetées comme nôtres, nous les projetons sur les autres qui ne les suppriment pas. La plupart d’entre nous n’avons pas regardé profondément en nous-même parce que nous sommes effrayés de ce que nous pourrons y trouver – que nous sommes la terrible, méprisable, l’ignoble  personne que nous avons supprimée. La seule façon de voir ces caractéristiques en nous-même est de les voir en quelqu’un ou quelque chose d’autre. Percevoir les autres comme inadéquates est la manière que nous avons d’éviter le sentiment que nous, nous-même, sommes inadéquates, voir même mauvais. Avez-vous déjà  remarqué que des personnes ou situations qui vous irritent ne dérangent pas les autres ou que les autres peuvent être agacés par des personnes ou situations qui ne vous dérangent pas du tout ? Nous voyons tous les gens différemment parce que nous projetons tous nos propres qualités cachées. Tant que nous détestons ces attributs en nous-même, nous détestons ces mêmes attributs chez les autres. Nous sommes exactement les choses que nous critiquons chez les autres ; quoiqu’il en soit, nous ne les reconnaissons pas du tout en nous-même.”

Une façon de reconnaître notre ombre est d’observer nos critiques continuelles ou nos jalousies. Quelle part de nous pourrait en réalité posséder ces qualités ? Regardez profondément, soyez brutalement honnête. Une autre façon est d’observer ce que nous disons continuellement aux autres de faire ou les conseils que nous leur donnons. C’est ce que nous-même croyons devoir faire ou être. Ne jugez pas, soyez juste honnête. Dès que nous réalisons qu’il s’agit de nous et non des autres, nous pouvons prendre soin du réel problème. Pratiquez sur vous-même du Reiki pendant que vous y réfléchissez. Observez ce que vous ressentez réellement. En fait, les sentiments négatifs se renforcent lorsque vous les supprimez. Reconnaître les sentiments négatifs est le seul moyen de les résoudre.”

 

Notre part d'ombre

Notre part d’ombre

La lois de l’attraction

 

De plus, la loi de l’attraction affirme qu’en fait nous attirons les personnes ayant ces qualités que nous enfouissons en nous. Nous avons besoin de voir notre reflet dans les autres lorsque nous ne pouvons supporter de le voir en nous-même. C’est pourquoi nous développons des schémas négatifs répétitifs. Mais lorsque nous acceptons ces qualités en nous-même, nous n’autorisons plus ceux qui les possèdent à appuyer sur nos boutons. Nous sommes libres de nos pensées et comportements négatifs. Il y a quelques années, une de mes étudiantes avait des difficultés avec un collègue contrôlant. Elle est passé d’emploi à emploi, ral-le-bol de ses collègues, toujours la même lutte de pouvoir. Après avoir examiné ce schéma répétitif, elle en est venue à réaliser qu’elle réprimait son propre besoin de contrôle. Elle a embrassé cet aspect de sa personnalité et au fur et à mesure a concentré son énergie contrôlante sur son travail, à diriger ses projets et le personnel pour accomplir et surpasser ses objectifs professionnels.  Elle ne ressent plus le besoin d’échapper à ses collègues.”

 

“La projection peut aussi fonctionner d’une autre manière. Peut-être admirons nous certains types de personnes de loin. Ou peut-être sommes nous critiques à leur égard parce qu’au tréfonds de nous-même nous sommes en réalité envieux. En projetant ces qualités estimées, nous savons qu’elles aussi font partie de notre ombre. Mais parce qu’elles sont une part de notre ombre, nous avons le potentiel d’être comme elles puisque nous possédons cette même compétence au tréfonds de nous-même. Alors prenons exemple sur ces individus, faisons comme eux, soyons comme eux ! Possédons cette part d’eux que nous convoitons. Pour être complet, nous devons récupérer tous les morceaux que nous projetons sur les autres, le fâcheux  comme le désirable.”

 

Pourquoi rencontrer notre par d’ombre ?

 

“Pourquoi voudrions nous rencontrer notre ombre, cette ”terrible” part de nous-même que nous avons eu tant de mal à cacher ?  Parce que ce sur quoi nous n’avons pas de pouvoir a du pouvoir sur nous. Nous voulons être capable d’utiliser cette part de nous-même plutôt que d’être utilisé par elle. Quand nous acceptons cette part de nous-même, nous ne lui résistons plus.  Elle ne nous possède plus. D’ailleurs, ces attributs cachés peuvent être nos atouts les plus précieux. La raison pour trouver et reconnaître notre ombre est de devenir complet, d’en terminer avec les problèmes qu’elle nous apporte, et de nous libérer afin d’être réellement heureux. Quand nous embrassons nos ombres, nous ne projetons plus nos qualités. Nous sommes libres et faisons preuve de compassion envers nous-même comme envers les autres.”

 

La lumière du Reiki

La lumière du Reiki

Reiki, une solution !

 

“Le Reiki est un moyen sûr et naturel de reconnaître et d’embrasser son ombre. L’amour et la compassion du Reiki peut nous aider à devenir conscient de nos ombres d’une manière douce, sûre, non- menaçante. Nous tous, nos pensées, sentiments, croyances, notre passé, notre futur – qui inclut nos ombres – sont engrangés dans notre champs d’énergie. Lorsque le Reiki coule au travers de notre champs d’énergie, il élève ses vibrations aidant à dissoudre l’énergie à basse vibration des croyances et émotions négatives que nous gardons là, purifiant les blocages qui nous aveuglent. Et parce que le Reiki travaille de manière sacrée pour équilibrer et nettoyer notre énergie, nous sommes capables de soigner à tous les niveaux. Nous sommes capables de guérir les origines de nos ombres, de transformer les émotions négatives qui y sont attachées, les croyances limitées que nous avons crées et les symptômes physiques qu’elles ont manifestés – heureusement avant qu’ils ne deviennent des maladies.

” source Alber Groppi :Reiki and the Shadow Self  ( Reiki News Magazine )

 

Il existe plusieurs façons de traiter notre part d’ombre. Tout d’abord bien se rappeler qu’elle fait partie de nous et participe pleinement à qui nous sommes.

L’amour inconditionnel que nous apporte le Reiki nous aide à nous accepter dans notre globalité. L’ombre et la lumière.

Nous pouvons également travailler avec les symboles Reikile symbole de connexion. Méditer avec ce symbole nous permet d’éclairer cette zone et de l’accepter pour ce qu’elle est : Un bon moyen de progresser !

Reiki dans le passé. Notamment le protocole qui nous permet de faire des envois  de notre conception à aujourd’hui. De cette façon, nous couvrons systématiquement tous les instants de notre vie et pas seulement les moments douloureux restants présents à notre mémoire. Sachant que nous avons un inconscient très fort, notre ressenti devra être bien entraîné avant de lui faire pleinement confiance….

Toutes ces techniques vont nous permettent de lever les charges émotionnelles attachées à nos expériences de vie toujours douloureuses. De réévaluer nos croyances. De faire le trie entre ce qui est bon pour nous et ce qui est obsolète. De nous rapprocher un peu plus de ce que nous sommes.

Lever le voile sur notre part d’ombre c’est mettre en plein jour ce qui nous “pilote” dans la plus grande discrétion depuis toujours.

Reprenons la barre. Décidons en pleine conscience de ce que nous allons faire de notre vie ! ! !

Comment avez vous fait connaissance avec votre part d’ombre ?  Que pensez vous de ce concept ?  Laissez moi vos commentaires, c’est toujours un plaisir de vous lire ! ! !